AG de Swiss Small Hydro – Décision de principe sur le lancement de l’initiative populaire « Chaque kWh compte! »

Saint-Gall, 14 mai 2022

L’assemblée générale (AG) de Swiss Small Hydro, qui s’est tenue le 13 mai à Münchenstein (BL), s’est penchée sur la question du lancement d’une initiative populaire visant à promouvoir plus systématiquement les énergies renouvelables et indigènes. L’objectif général est de décarboniser l’approvisionnement énergétique tout en améliorant la sécurité d’approvisionnement. C’est à une large majorité que l’assemblée générale a pris cette décision de principe.

Les travaux préparatoires réalisés depuis le début de l’année avec six autres organismes dédiés aux énergies renouvelables, que ce soit l’hydraulique, le solaire, l’éolien et la biomasse, peuvent ainsi être finalisés et le processus d’examen peut être lancé auprès de la Chancellerie fédérale.

Le lancement est prévu pour septembre. De plus amples détails sur l’initiative populaire seront communiqués en temps voulu par le groupe.

Lors de cette AG, également, Andreas Marti a été remercié après 10 ans d’engagement en tant que vice-président de Swiss Small Hydro. De plus, Giovanni Leonardi (TI), Hans-Walther Rutz (SG) et Adrian Bretscher (ZH) ont été nouvellement élus au comité, tandis que Viviane Kessler a été nouvellement élue vice-présidente pour la Suisse alémanique.
En savoir plus.

 

 

 

Communiqué de presse – La petite hydraulique suisse : une production électrique responsable et durable

Saint-Gall/ Münchenstein, 13 mai 2022

Lors de la journée technique de la petite hydraulique à Münchenstein BL, le président de Swiss Small Hydro et conseiller national, Benjamin Roduit, a présenté la charte « La petite hydraulique suisse : une production électrique responsable et durable ». La charte a déjà été signée par près d’une centaine d‘acteurs.

Dans cet engagement, les signataires se déclarent d’accord pour agir de manière globale lors de la conception, de la construction et de l’exploitation des petites centrales hydrauliques, en tenant compte de manière équivalente des intérêts de l’écologie, de la société et de l’économie. Ils confirment également que la petite hydraulique joue un rôle important dans la transition énergétique et qu’il est urgent d’éliminer les obstacles et les résistances à son utilisation durable.

Cette rencontre annuelle du 13 mai 2022 a réuni plus de 90 participants venus de Suisse et de l’étranger, accueillis conjointement par le conseiller national, Benjamin Roduit, et le conseiller d’Etat, Isaac Reber. La thématique de la protection et de l’utilisation des eaux de la Birse
leur a ensuite été présentée, puis, Christian Dupraz de l’Office fédéral de l’énergie, a fait le point sur les nouvelles conditions de soutien aux petites centrales hydrauliques (à partir de 2023), actuellement en consultation.

L’après-midi sera consacré à la visite des deux centrales hydroélectriques sur la Birse, Obermatt à Zwingen et Büttenen 1 et 2 à Grellingen.
Ce soir, l’assemblée générale se prononcera sur le lancement d’une initiative populaire « Chaque kilowattheure indigène et renouvelable compte ! ». Cette initiative avait fait l’objet d’un communiqué de presse le 7 février 2022.

 

 

 

Conseil fédéral – Lancement de deux consultations touchant la petite hydroélectricité

Fin mars-début avril 2022, en l’espace d’une semaine, le Conseil fédéral a lancé deux consultations importantes pour la petite hydroélectricité.

La première consultation, annoncée le 30.03.2022, consiste à adapter les instruments de promotion de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Les nouvelles contributions à l’investissement (CI), qui seront appliquées à partir de 2023, sont les suivantes:

  • les nouvelles installations hydroélectriques d’une puissance (au sens de la loi sur la force hydraulique, LFH) supérieure ou égale à 1 MW (contre 10 MW auparavant) auront droit à la CI
  • les agrandissements et rénovations notables d’installations d’une puissance d’au moins 300 kW (au sens de la LFH) continueront également à être soutenues, par la CI.

La CI est soumise à un plafond par rapport aux coûts d’investissement imputables:

  • 50 % pour les nouvelles installations hydroélectriques et les agrandissements
  • 40% pour les petites installations hydroélectriques rénovées d’une puissance inférieure à 1 MW
  • 20% pour les grandes installations hydroélectriques rénovées de plus de 10 MW
  • et pour les tailles d’installations rénovées intermédiaires, le taux est réduit de manière linéaire

De plus, des améliorations sont prévues dans le système de rétribution de l’injection pour les petites installations hydroélectriques qui souffrent de périodes de sécheresse et ne peuvent pas atteindre les quantités de production minimales requises pendant cette période. Ces périodes de sécheresse seront désormais prises en compte dans la preuve que les objectifs de production ont été atteints, ce qui allégera la charge des exploitants.

Le secrétariat publiera prochainement une prise de position. Vos réactions sont les bienvenues !

 

La seconde consultation, lancée le 06.04.2022, porte sur la révision totale de l’ordonnance sur les ouvrages d’accumulation (OSOA). L’objectif est de prendre en compte et définir plus clairement l’élément de la sécurité structurale en plus des éléments existants que sont la surveillance et le plan en cas d’urgence. Elle vient aussi préciser les exigences relatives à la construction et à l’exploitation des ouvrages d’accumulation en eaux limitrophes.

SSH ne connait que peu de petites centrales hydrauliques dont les barrages sont concernés par l’OSOA. Merci de nous faire part des propriétaires d’installations concernées afin que nous puissions élaborer une prise de position coordonnée (info@swissmallhydro.ch ).

NZZ – Moins d’électricité pour les poissons

Le président de la direction de l’énergie, le Dr Mario Cavigelli, veut assouplir les prescriptions environnementales et donne à ce sujet une interview dans la NZZ. Les associations environnementales réagissent avec indignation et le débat entre protection et utilisation passe à la vitesse supérieure.

Lire la suite en allemand

Université technique de Munich – Résultats d’une étude sur la flexibilisation de la petite hydraulique

La possibilité pour la petite hydraulique de pouvoir fournir de l’électricité de manière flexible devient de plus en plus importante avec la transformation du secteur de l’électricité en 100% renouvelable. Cela permet de compenser rapidement les pannes à court terme, et les réservoirs d’eau peuvent en général se révéler moins chers que les systèmes de batteries existants. La question se pose également de savoir quelle contribution les exploitants de  petites centrales hydroélectriques (PCH) peuvent – et veulent – apporter à la flexibilisation.

L’Université technique de Munich a mené une étude des facteurs qui influencent les propriétaires de PCH à augmenter ou à proposer leur flexibilité de production électrique. Cette étude  s’est également intéressée à l’incitation monétaire nécessaire pour atteindre une augmentation de la flexibilité.

Les résultats sont résumés dans l’article suivant, en allemand.

EnergieSuisse – Newsletter petite hydraulique n°46 en ligne

La newsletter n°46 de SuisseEnergie, dédiée à la petite hydraulique, est désormais disponible.

Au sommaire:

  • les chiffres 2021 de Pronovo (et la diminution des primes d’injection face aux prix du marché de l’électricité)
  • les derniers communiqués du Conseil fédéral
  • le système VAW de dévalaison
  • Et toujours des brèves et un agenda

Journée Petite Hydro du 13.05.2022, Münchenstein (Bâle): c’est le moment idéal pour s’inscrire!

Cette année, la journée technique de Swiss Small Hydro aura lieu le vendredi 13 mai à Münchenstein BL. L’occasion de fêter les 40 ans de l’association!

C’est le moment idéal pour s’inscrire – sans attendre la date limite du 4 mai!

 

 

Partenaires:

Partenaire média:

 

En savoir plus sur les journées précédentes

 

Nouveau numéro de « Petite Hydro- Kleinwasserkraftwerk » en ligne!

Un nouveau numéro de notre revue « Petite Hydro – Kleinwasserkraftwerk« , le 104, est en ligne.

Au sommaire:

  • L’énergie des trop-pleins des réseaux d’eau potable, avec la société ENSY
  • L’optimisation de la centrale d’Obermatt: encore plus d’électricité, de débit résiduel et de nature
  • Les roulements et butées pour les petites turbines, une mise au point technique
  • L’assainissement de la force hydraulique, un retour sur les bases
  • L’initiative populaire « Chaque kilowattheure indigène et renouvelable compte », que prépare SSH pour un lancement en août 2022
  • Le rapport annuel de SSH

Intéressé.e par un abonnement annuel au format papier? Nous en serions ravi.e.s. Pour en savoir plus.

SSH à Energissima 2022 du 28 avril au 1er mai!

Swiss Small Hydro participera à Energissima, le salon romand des solutions durables pour la construction, l’habitat et la mobilité, à Bulle, du jeudi 28 avril au dimanche 1er mai 2022.

Nous partageons le stand avec 3 autres associations engagées pour les énergies renouvelables:

Et un message commun: « Nos énergies: produisons local, consommons local!»

En savoir plus

SMALL-HYDRO MOBILITY: de l’or bleu dans les moteurs

Le lien entre petite hydraulique et la mobilité électrique se tisse petit à petit, grâce à l’étude en cours menée par les bureaux Skat Consulting Ltd. et Mhylab, sous mandat de SuisseEnergie et de l’Office fédéral de l’énergie OFEN.
Suivant quelle trame?
Concrètement :
–      soit par un raccordement électrique direct, avec une petite centrale à proximité de la station de recharge,
–      soit par un accord entre le producteur et le gestionnaire de la station de recharge/le consommateur.
L’emplacement de la petite centrale est un critère majeur du lien avec la mobilité électrique : près d’une zone d’habitation (home-charging)? d’une entreprise (work-charging) ? d’un centre commercial (POI-charging) ? d’une gare (POI-charging) ? d’un nœud routier (power-charging) ? d’une aire de repos (power-charging) ? …
Si le site de petite hydraulique est « au milieu de nulle part », il n’en est pas plus exclu de la mobilité électrique. Ici il s’agit d’un accord établi entre le producteur et le gestionnaire de la station de recharge (ou le consommateur). Cet accord pourrait être lié à la qualité de la production électrique (garantie d’origine), ou également à un soutien à l’exploitation ou autre contribution au maintien de l’activité de la petite centrale hydraulique.
La mesure entend donc identifier les modèles économiques existants qui s’avèrent actuellement fiables et rentables, mais également ceux qui pourraient être développés.
Elle passe par l’identification des acteurs de la mobilité électrique et de la petite hydraulique, de leurs besoins et perspectives. Elle prend avec elle des notions de consommation propre, de complément à l’intermittence du photovoltaïque, de tendances comportementales de l’automobiliste électrique, de conditions-cadres à adapter ou non, de cartographies à travers la densification du réseau des bornes de recharge, etc…
En attendant la voiture autonome…

Intéressé.e par le projet? Faites-nous signe!

aline.choulot@mhylab.com