Université technique de Munich – Résultats d’une étude sur la flexibilisation de la petite hydraulique

La possibilité pour la petite hydraulique de pouvoir fournir de l’électricité de manière flexible devient de plus en plus importante avec la transformation du secteur de l’électricité en 100% renouvelable. Cela permet de compenser rapidement les pannes à court terme, et les réservoirs d’eau peuvent en général se révéler moins chers que les systèmes de batteries existants. La question se pose également de savoir quelle contribution les exploitants de  petites centrales hydroélectriques (PCH) peuvent – et veulent – apporter à la flexibilisation.

L’Université technique de Munich a mené une étude des facteurs qui influencent les propriétaires de PCH à augmenter ou à proposer leur flexibilité de production électrique. Cette étude  s’est également intéressée à l’incitation monétaire nécessaire pour atteindre une augmentation de la flexibilité.

Les résultats sont résumés dans l’article suivant, en allemand.