Contributions d’investissement dès 1 MW + soutien de la Présidente de la Confédération

Lundi 13 septembre 2021, le Parlement suisse s’est exprimé sur la nécessité d’encourager la production d’électricité en hiver.

Quels impacts pour la petite hydraulique?

Tout comme les installations éoliennes, photovoltaïques, de biogaz ou de géothermie, la petite hydraulique bénéficie d’une aide jusqu’à fin 2022 (SRI). Une révision de la loi sur l’énergie doit prendre le relais. Mais elle n’a pas encore abouti. Le projet sur la table entend combler les lacunes entre ces deux échéances. Limité jusqu’en 2030, il est compatible avec la révision à venir et l’anticipe, plutôt que de prolonger le système actuel. Le système de rétribution de l’injection sera ainsi remplacé par des contributions d’investissement pour tous les types d’installation.

Pour bénéficier de cette contribution, les installations hydroélectriques devront afficher une puissance minimale de 1MW. Après des discussions fournies, les sénateurs ont décidé, par 25 voix contre 17, de se rallier au National. Placer la barre à 3 MW, comme le demandait la commission, ne ferait pas de sens, a critiqué Daniel Fässler (Centre/AI). « Cela viendrait à renoncer à un potentiel important. » Les installations de 1 MW ne sont pas si petites, a abondé Simonetta Sommaruga. Et la ministre de l’énergie de donner en exemple celle de la Matte, au coeur de Berne, qui fournit environ 1500 foyers.

En savoir plus